Rions un peu avec la soirée électorale…

Bonjour fidèle lecteur du blog.

Parlons nous franchement : cette campagne aura été longue et ch*ante (surtout sur la fin).

Comble du comble, statistiquement, près d’1 électeur sur 2 tirera la tronche dimanche soir sur les coups de 19h59/20h.

Et ça, moi, je dis non.

Cette élection nous a pourri la vie depuis 6 mois, il hors de question qu’elle plombe l’ambiance d’un beau week-end de pont de mai.

C’est pourquoi, j’ai décidé d’adapter un jeu que j’avais crée pour animer les soirées « télé réalité » que j’organisais avec mes amis (tu noteras que je mets la phrase au passé, comme si cette période « je regarde honteusement TOUTES les émissions de télé réalité » était derrière moi, hinhinhin).

Bref.

Le jeu.

Il n’a pas l’ambition de vous faire découvrir « une nouvelle expérience de jeu de société » ou une « mécanique complexe et troublante » comme les jeux que présente Martin VIDBERG (mon idôle, mon guide, Martin épouse moi ?).

Juste de sauver une soirée qui s’annonce mal si vos amis sont représentatifs de la population Française (et donc divisés dans leurs opinions).

Il se joue selon 3 variantes, à vous de choisir selon votre humeur, le style de vos amis :

Option 1 : avec des gages (liste de suggestions plus bas).

Option 2 : avec de l’alcool (pré-requis : désigner des capitaines de soirée, habiter dans une ville avec des transports en communs fiables, avoir assez de lits pour tout le monde : l’abus d’alcool est dangereux pour la santé).

Dans cette option alcoolisée, 3 alternatives. L’une « bitture express » à base d’alcools forts (vodka, gin, get 27…). La seconde plus “alcoolisme mondain” (gauche caviar) avec champagne, cognac, vieux rhum. La dernière plus terroir/Jean-Pierre PERNAULT (droite franchouillarde) où chaque participant(e) apporte une bouteille de vin de sa région d’origine (au risque de me faire ENCORE taxer de militante UMP masquée, c’est ma préférée, on découvre toujours un pinard inconnu et gouleyant).

Option 3 : avec des poutrelles, des bouts de bois ou des artichauts. Nous on va étudier que les options 1 et 2. (Si tu n’a pas ri à l’option 3, quitte ce blog, achète l’intégrale de Kaamelott, visionne la et reviens).

Ainsi donc, tous les convives se rassemblent à l’heure dite en ayant pris soin de s’accorder sur « qui emmène quoi » (entrées, salade, pizza, dessert… je vais pas tout faire non plus).

Etape 1 :

Chaque participant doit choisir son camp :

UMP

PS

JOURNALISTE

C’est plus drôle si chacun choisi le camp pour lequel il a voté et si l’on laisse les journalistes aux abstentionnistes. On peut corser en attribuant à chacun une phrase « parti » ET une phrase « journaliste ».

Etape 2 :

Chacun pioche 1 à 4 phrases, à adapter en fonction du nombre de participants par rapport au nombre de phrases dans le chapeau.

Composition des chapeaux :Chapeau « partis politiques »: imprimer les phrases « UMP ou PS » en double, les découper et les répartir dans un chapeau PS et un chapeau UMP. Les phrases journalistes: à imprimer en un seul exemplaire puis découper et mettre dans un chapeau.

Le principe est simple. A chaque fois qu’une phrase (ou une action) que vous avez tirée est prononcée (exécutée) par votre parti ou les journalistes vous tirez un gage/buvez un verre.

Phrases UMP ou PS :

-« Je ne peux pas vous laisser dire ça ! »

-« Je pense que ce que les Français ont voulu envoyer comme message… »

-« Nous prenons acte de la décision du peuple Français »

-« Au contraire ! » (en coupant la parole et en s’appropriant l’argument de l’adversaire)

-Parle en même temps qu’un responsable politique du camp adverse

-Fait une référence à un parti qui n’a pas passé le premier tour

-« A partir de ce soir, c’est le temps du rassemblement »

-Dénonce l’influence de l’extrême gauche/extrême droite

-Plus de 4 personnes parlent en même temps sur le plateau

-Jean-Luc MELENCHON donne un argument réaliste et constructif sur un ton calme (celui ou celle qui tire cette phrase peut être désigné d’office capitaine de soirée, il/elle ne devrait pas boire beaucoup).

-Fait non avec la tête pendant qu’un « adversaire » s’exprime.

-Se fait couper la parole par le/la journaliste pour aller écouter une réaction en duplex

-Si vous voyez apparaître sur votre chaîne de télé un responsable politique de votre parti qui était sur la chaîne concurrente moins de 10 minutes auparavant

-Si le candidat de votre parti s’exprime avant son adversaire

-« C’est une victoire nette » (quel que soit le score)

-« N’oublions pas les législatives »

-« Il y a un troisième tour les 10 et 17 juin »

-« Dès demain nous allons nous mobiliser »

-« Dès demain nous serons au travail »

-« Ce que j’ai envie de dire aux Français qui ne se reconnaissent pas dans le résultat de ce soir …»

-« Malgré la défaite, ce que je retiens c’est l’engouement populaire autour de la candidature de XXXXX » (si sur le plateau ses amis politiques tirent une gueule de 3 pieds de longs et que le QG du candidat est déjà vide à 20h05, cela compte double)

Journaliste :

-« Dans moins de XX minutes/secondes nos premières estimations »

-Au cours d’un duplex dans un QG AVANT 20h, on voit des militants en arrière plan d’un journaliste chanter « on a gagné » en s’aspergeant de Champagne

-Quelqu’un sur le plateau fait référence à Twitter (avant 20h)

-« S’il vous plaît ! »

-« Monsieur/Madame XXXXXX laissez Monsieur/Madame XXXXX terminer, vous aurez la parole ensuite »

-« Pas tous en même temps !»

-« Pardon de vous couper mais priorité au direct »

-« Nous rejoignons XXXXXX au QG de XXXXX »

-Un journaliste fait « style » je suis le seul à interviewer le candidat en duplex (exemple : « allez-y Monsieur Sarkozy, les téléspectateurs de France 2 vous écoutent)

-A chaque fois que la voiture du candidat élu s’arrête à un feu rouge et que le journaliste demande ses premières impressions à une vitre fumée

-A chaque fois qu’un journaliste à moto/scooter qui suit le convoi du gagnant tombe

-A chaque fois qu’un journaliste se prend un vent un posant une question à laquelle le candidat ne répond pas

Gages :

-Appeler un ami proche pour lui proposer de vous rejoindre sur une liste « bleu marine » pour les législatives

-Appeler votre maman pour lui expliquer que vous avez fait un rêve érotique avec Jean-Luc Mélenchon

-Appeler la Fistinière pour réserver un week-end pour 2

-S’inscrire à la newsletter de François BAYROU

-Commander un t-shirt sur le site officiel de Jacques CHEMINADE

-Crier par la fenêtre « La France aux Français et la Bourgogne aux escargots! »

-Mettre à jour son statut Facebook : en couple avec Marine Le Pen/Jean-Luc Mélenchon (selon votre orientation sexuelle)

-Laisser un commentaire Facebook INVERSE à votre sentiment du moment (genre « Youpi on a gagné ! » si l’on a paumé et « Merde, cette fois c’est sûr je vais quitter la France » si votre candidat l’a remporté).

-Envoyer un SMS à votre ami le plus engagé politiquement dans le camp qui a perdu : « Voilà, tu as eu ce que tu voulais, j’espère que tu es fier de toi. ».

-Envoyer un SMS à son boss : « On va voir qui va se gaver maintenant ! Le pouvoir au peuple ! Hasta la victoria siempre ! »

-Envoyer un mail à UBS pour connaître la procédure pour transférer un compte en Suisse en toute discrétion.

-Appeler l’ambassade du Venezuela pour connaître la procédure de reconnaissance du statut de réfugié politique

-Ecrire sur votre  front « On a gagné » avec un rouge à lèvre waterproof (objectif, que ce soit encore lisible le lendemain au bureau).

-Appeler le standard de TF1, se faire passer pour le staff du vaincu et annoncer qu’il ne fera pas d’allocution car il se retire sur le champs de la vie politique avec un message clair aux Français « C’est votre choix, assumez le ». Si il réussi, tout le monde tire un gage.

Voilà.

Vous avez compris le principe.

Amusez vous bien avec ce petit jeux.

N’hésitez pas à soumettre vos suggestions de phrases et de gages dans les commentaires (et à faire connaître ce blog à vos amis) !

AR

Publicités

6 responses to this post.

  1. Posted by Greg on mai 2, 2012 at 11:13

    Mouarf, entre l’allusion à MV (qui soit dit en passant a encore été très bon ce soir) et l’option 3 (avec possibilité d’utiliser des haricots ou des lentilles), il ne me reste qu’une chose à dire… Audereruise épouse-moi !!

    Pour ce qui est du reste du jeu, revenant à l’instant d’un picolo-débat (c’est comme un picolo-tennis sauf qu’on boit quand notre candidat prend la parole au lieu d’avoir à attendre qu’il touche la balle), je ne suis pas certain d’avoir tout saisi mais j’y reviendrai.

    Réponse

    • Oui c’est vrai, je suis nulle en explication de jeu. En résumé: tu tires une phrase au pif, chaque fois qu’elle est prononcée tu bois. Je peux pas faire plus simple 🙂

      Réponse

  2. Posted by md1802 on mai 3, 2012 at 12:37

    rien à déclarer ! j’ai choisi le camp JOURNALISTE, alors j’ai la bouche pleine de poutrelles, artichauts et langue…bouts de bois bon sang de bois ! et je suis poli alors je dis rien, jamais… non, rien d’interessant en tout cas… et surtout pas la bouche pleine !

    Réponse

  3. Voilà qui gagne à être développé ! Un excellent potentiel, vous devriez étoffer tout cela et trouver des volontaires (illustrateurs, etc…) pour en faire un jeu ne libre téléchargement 😉

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :